Reiki et Cancer : un témoignage touchant

 

Le Reiki, un allié merveilleux contre le cancer

 

J’ai demandé à Véronique de partager son témoignage car il me semble important à plus d’un titre.

Je ne dirais jamais que le Reiki soigne le cancer. Ce serait un raccourci erroné de la réalité.Cependant, le Reiki peut fortement aider une personne cancéreuse à trouver le courage d’affronter de face cette maladie et la force de partir à l’intérieur d’elle-même à la rencontre des racines du mal.  C’est ce que Véronique a eu le courage de faire.

La maladie, quelle qu’elle soit est le reflet d’un dysfonctionnement interne.  Si ce dysfonctionnement n’est pas entendu, reconnu, observé … il continuera à s‘exprimer.  Nous aurons beau supprimer, effacer le symptôme, la cause profonde refera surface.

Accepter qu’il y a une cause profonde et partir en quête de celle-ci représente à mes yeux la première étape de la guérison.

Dans cette première étape le travail du Reiki est multiple : il éclaire le chemin de cette quête, donne à la personne la force de marcher et la lucidité pour reconnaître les moments clefs et déclencheurs du mal. Il travaille aussi, parallèlement à la personne, sur les traumatismes conscients ET inconscients qui sont à la l’origine de la problématique.  En effet, le Reiki s’oriente toujours vers la cause profonde d’un symptôme, que cette cause soit d’ordre physique, mentale, émotionnelle ou énergétique.

Cela donne à la personne un allié merveilleux pour cheminer vers la guérison.  Le cas de véronique en est la preuve bien vivante!

J’aimerais souligner aussi l’effet du Reiki sur les poches de chimio.  Ce sont des produits lourds pour le corps et les effets secondaires sont multiples et douloureux.

Véronique avait d’ailleurs décidé de ne pas recevoir les chimios de maintien  qui lui étaient prescrites.  « S’il me reste 3 mois à vivre, autant les vivre sans nausées et debout! » m’avait-elle dit.

Cependant, elle avait choisi de terminer le cycle des traitements chimio qu’elle avait commencé.

Je me suis donc rendue à l’hôpital pour donner du Reiki aux poches.

Nous avons été sidérées toutes les deux, de voir à quel point cela avait purement et simplement annulé quasiment la totalité des effets secondaires.  Pas de nausées cette fois et Véro était debout!

 

Voici son témoignage :

« Il vous reste 3 mois à vivre ! »

 
 

Le 6 février 2008, ma vie bascule.

 

Je suis à l’aube de mes 36 ans.
J’entre aux urgences de l’hôpital et en sors 20 jours après pour 1 week-end de répit avant les traitements futurs…le couperet est tombé, je suis atteinte d’un cancer des poumons à non petites cellules, métastases au cerveau.
Je me bas comme une lionne, je supporte les radiothérapies, les chimios,…
On me perfuse, on me gave, on me ponctionne, on m’assomme de chimique… mon corps souffre, mon cœur et mon âme bien plus encore…
Après 4 mois de traitement intensif, une bonne nouvelle arrive : je suis en rémission !
En janvier 2009, je décide de reprendre le chemin du travail et oublie vite mon vécu pour me replonger dans les mêmes habitudes de vie…je m’oublie à nouveau…mon corps me le rappellera 8 mois plus tard…

 

Fin Août 2009, embolie pulmonaire, urgence, soins intensifs, pet scan…verdict : rechute fulgurante du cancer avec suspicion de métastases osseuses…
Je suis effondrée…tout recommence…de plus belle…le pneumologue est très pessimiste, il me parle de soins palliatifs…
Je pleure nuit et jour, le spectre de la mort me hante…
J’entame un premier traitement de 4 chimios.  Le protocole a changé, les chimios sont dures. Je suis malade, je perds mes cheveux.
Je souffre énormément au point de tout vouloir arrêter.  Je ne suis plus qu’une ombre, un zombie, d’une maigreur extrême.  J’accepte les 2 chimios supplémentaires qui me sont proposées…on verra…

 

Un soir, mon compagnon de l’époque me tend une carte de visite qu’il avait trouvée à la pharmacie.  C’était une carte de visite qui proposait des soins Reiki sur la région de Stoumont, à 15 min de chez moi.
Mes forces baissent de plus en plus et il faut pourtant affronter encore 2 chimios.
Un matin, je me décide enfin à envoyer un email  à l’adresse renseigné sur la carte Reiki.
Martine me téléphonera quelques heures après et fixera mon 1er RDV.

 

C’était un mardi fin de matinée et je m’en souviens comme si c’était hier…
A midi j’avais RDV avec ma meilleure amie pour aller manger un morceau à Belle-Ile avant ma 5éme chimio.
Ce jour-là, j’ai mangé d’un très bon appétit, je me sentais bien.
Le lendemain, 5éme chimio…et rdv la semaine d’après pour 4 jours de Reiki consécutifs.
Je signale à Martine qu’il serra difficile pour moi de me déplacer vu que la chimio me met à plat pour 2 semaines…
Lundi matin…miracle…je suis debout, je vais chez Martine !
Après ces 4 jours, les effets secondaires ne sont quasi plus présents!  Je me sens mieux.
Ma dernière chimio est programmée le 4 janvier.  Ce jour-là, Martine viendra me faire une séance sur mon lit d’hôpital et donnera du Reiki aux poches de chimio.

 
 

 

Le soir, je réclame une galette des Rois pour souper, j’en mange la moitié, je n’en reviens pas !
Le lendemain, je rentre à la maison.  Après une courte sieste, je m’active à préparer le repas du soir !
Je vais mieux, les effets sont minimes, je remercie le ciel, mes anges, mes guides, le Reiki et surtout Martine.

 

Actuellement, je vais bien, même très bien.
Il me reste une tumeur de +/- 3 cm de diamètre sur le poumon droit.
Je suis sous chimio orale et surtout toujours sous Reiki.
Beaucoup de choses ont changé dans ma vie.
Je suis heureuse, je profite chaque jour.
Je vis dans l’instant présent avec le Reiki comme fil conducteur.

 

Je remercie Martine du fond du cœur pour son enseignement, sa disponibilité, sa sagesse.
Grâce à elle, je suis toujours là et compte bien continuer à en profiter !

 

Mon pseudo à moi : AfondlaVie !!!

 

Merci la Vie :-)))

 

Véronique